Haut

Poser 1 question
Sommaire
Lettres
et contrats  
En savoir plus

Péritonite

La péritonite résulte de l'infection du péritoine, la fine membrane qui entoure tout le tube digestif. C'est une affection grave dont le traitement lourd nécessite de déterminer la cause.

Causes de péritonite

La contamination directe du péritoine par des bactéries véhiculées dans le sang est rare : seules la tuberculose péritonéale et l'infection du liquide d'ascite chez le cirrhotique répondent à ce mécanisme.

La péritonite est le plus souvent la complication d'une lésion initiale :

  • appendicite, surtout si elle est opérée avec retard,
  • infection de la vésicule ou des voies biliaires (cholécystite),
  • perforation d'ulcère de l'estomac ou du duodénum,
  • rupture d'abcès du foie ou du pancréas,
  • infarctus de l'intestin grêle par invagination chez le nourrisson, volvulus ou artérite mésentérique chez la personne âgée,
  • colite, sigmoïdite, diverticules du côlon,
  • cancers digestifs,
  • suites de chirurgie abdominale, y compris par coelioscopie,
  • plaies et traumatismes de l'abdomen,
  • salpingite ou infection utérine chez la femme.

Symptômes de péritonite

Deux signes dominent et doivent alarmer le malade ou sa famille :

  • la douleur abdominale, constante, d'intensité et de localisation maximale variable selon la cause initiale, accentuée au moindre mouvement ;
  • la contracture des muscles abdominaux, donnant au maximum un « ventre de bois », gênant les mouvements respiratoires de l'abdomen.

D'autres signes s'accentuent rapidement

  • la fièvre, souvent supérieure à 38°5 C,
  • les nausées et vomissements, permanents et aggravés par la moindre prise d'aliments ou de boisson,
  • la constipation aiguë, qui devient rapidement totale avec ballonnement important,
  • l'altération de l'état général : pâleur, fatigue intense, pouls filant, urines rares et foncées.

Des formes larvées, avec présence de signes peu spectaculaires, peuvent néanmoins s'avérer être une péritonite.

Évolution et examens d'une péritonite

Évolution

La péritonite est une maladie grave, dont la mortalité avoisine 10 % dans une forme appendiculaire et atteint 40 % dans une forme post-opératoire ou l'infection d'ascite.

Examens

Les examens ne sont demandés par le chirurgien qu'en cas de doute, notamment sur la cause : radiographie ou scanner de l'abdomen, échographie abdominale et pelvienne.

Le plus souvent le diagnostic de la cause est fait directement à ventre ouvert par le chirurgien.

Traitement de la péritonite

Seules la tuberculose péritonéale et l'infection d'ascite ne reçoivent qu'un traitement médical à base d'antibiotiques.

Dans tous les autres cas, le traitement obligatoire est l'intervention chirurgicale en urgence. Son but est à la fois de traiter la cause initiale (voir ci-dessus), mais aussi de laver le péritoine et d'y poser un drain qui permettra d'évacuer les sérosités jusqu'à guérison.

Qui consulter ?

Avant que les signes ne soient typiques, la douleur accompagnée de vomissements ou de fièvre impose une consultation rapide chez le médecin traitant.

Dès que les signes, dont la contracture abdominale, deviennent typiques d'une péritonite, il est urgent de transférer le malade en milieu chirurgical après l'avis du médecin traitant ou du médecin de garde.

On peut pour le transporter faire appel au centre 15 ou à un véhicule sanitaire privé.

Cette page vous a intéressé ?

Envoyer à un ami
Télécharger & imprimer le guide

Pour aller plus loin ...

  • Un traitement guérit l’hépatite C à 100%  | ACTU

    Voilà une excellente nouvelle pour des milliers de gens atteints de l’hépatite C. Des médicaments devraient en effet permettre dès l’année prochaine de guérir à 100% les personnes touchées par cette infection. C'est l'annonce qui a été faite à Paris le 14 [...]

  • Mal de ventre : un des symptômes du stress  | Astuce

    Avant de passer un examen, de parler en public, lors d’un changement brutal ou d’un conflit personnel, on a tous déjà ressenti cette désagréable sensation de boule dans le ventre… Quand le stress se ressent, qu’il soit d’origine physique ou psychologique [...]

  • Lutter contre les reflux gastro-œsophagiens  | FICHE PRATIQUE

    Les reflux gastro-œsophagiens (ou RGO) sont des remontées d’acide gastrique produit par l’estomac dans l’œsophage. Cette remontée entraîne des brûlures et des régurgitations. Il est donc utile de savoir lutter contre les reflux gastro-œsophagiens qui [...]

  • Nausées nocturnes : les comprendre et agir  | Astuce

    Les nausées nocturnes font facilement peur. Elles sont douloureuses au point de vous réveiller, mais ce n'est pas forcément le signe qu'elles sont graves. Voici quelques éléments qui devraient vous permettre d'y voir plus clair. Nausées nocturnes : qu'es [...]

  • Soigner les maux d’estomac  | FICHE PRATIQUE

    Les maux d’estomac peuvent être essentiellement de deux types : soit des crampes, soit des brûlures. Les unes comme les autres sont douloureuses et s’accompagnent de divers troubles digestifs. Il existe pourtant de nombreuses méthodes pour soigner [...]

  • Soigner une gastro-entérite  | FICHE PRATIQUE

    La gastro-entérite est une inflammation digestive due à une infection. Cette pathologie répandue entraîne des nausées, des vomissements, des maux de ventre et une diarrhée très pénibles. Il est donc utile de savoir se prémunir et surtout soigner une [...]

  • Fractionner ses repas : la clé pour une meilleure dige (...)  | Astuce

    L’estomac n’est pas extensible à volonté, il ne peut malaxer qu’une quantité limitée d’aliments par repas. C'est pourquoi vous devez respecter un certain grammage quitte à manger moins, mais plus souvent. Grammage maximal toléré par l’estomac Nous avons t [...]

  • Soulager les hémorroïdes  | FICHE PRATIQUE

    Les hémorroïdes sont des affections fréquentes pour de nombreuses personnes et concernent la moitié de la population au moins une fois avant l’âge de 50 ans. Il est possible de soulager les hémorroïdes assez facilement et de nombreuses méthodes existe [...]

 

Trouver un médicament

Ce critère permet de chercher votre médicament par :
  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).
Recherche avancée

Poser une question

Contributeurs Experts

Plus d'experts

elodie la cognata

Membre Pro

Expert

Une diététicienne nutritionniste pour Vous

Téléchargements

Le guide de la digestion
Le guide de la digestion

Guide, question-rponses, astuces
218 pages - 2014 - pdf

 Télécharger e-Bibliotheque : 5300 documents Gratuit

Retrouver ComprendreChoisir sur :

Péritonite : symptômes et traitements
de la péritonite
© 2007-2014, Fine Media | Qui sommes-nous ? | Contact | CGU | Charte de modération | Plan du site | Recrutement
Professionnel, soyez présent gratuitement sur notre site | Recevoir des demandes de devis, contacts qualifiés | Publicité & partenariats | Agence RP, eRéputation

Enquête "La santé & vous"

Participez à notre enquête en répondant à quelques questions sur l'univers de la santé. Cela nous permettra de mieux répondre à vos attentes.

Je participe Non Merci

Merci d'avance de votre participation !

L'équipe ComprendreChoisir.