Vos questions sont entre de bonnes mains

Hernie inguinale et crurale

Partager
Envoyer par email

La hernie est le passage d'organes abdominaux à travers un orifice naturel situé au niveau du pli de l'aine :

  • les hernies inguinales sont 8 fois plus fréquentes chez le garçon ou l'homme que chez la fille,
  • les hernies crurales se voient surtout chez la femme âgée.

Mécanismes de la hernie

La hernie inguinale

Le canal inguinal relie la cavité abdominale et les bourses chez le garçon. C'est par cette voie que passe le cordon spermatique associant le canal déférent et les vaisseaux spermatiques qui irriguent les testicules. Un résidu de canal inguinal embryonnaire peut persister chez la fille.

La hernie inguinale indirecte (dite aussi oblique externe) est une hernie d'origine congénitale quand la fermeture du canal inguinal, qui survient normalement entre la naissance et l'âge de 3 ans, est insuffisante.

La hernie inguinale directe est due à la faiblesse de l'attache des muscles abdominaux sur les os du bassin, ce qui entraîne l'élargissement excessif du canal. Les facteurs qui favorisent la hernie inguinale directe sont le port de charges lourdes et l'excès de pression dans l'abdomen (météorisme, ascite).

Chez le garçon, le sac herniaire contient du péritoine et parfois une anse d'intestin grêle que l'on peut longtemps faire rentrer dans l'abdomen par simple pression des doigts. Chez la fille, il n'est pas rare de trouver un ovaire dans le sac herniaire.

La hernie crurale

L'orifice crural, situé un peu plus à l'intérieur de la cuisse que le canal inguinal, est un petit espace laissé libre par l'insertion des muscles abdominaux (formant l'arcade crurale) sur le pubis.

La hernie apparaît quand le surpoids, la faiblesse des muscles abdominaux et des efforts inadaptés élargissent cet espace et laissent passer péritoine et anse intestinale.

Il existe aussi des hernies ombilicales, autour du nombril. Elles sont toujours d'origine congénitale et plus fréquentes ethnies.

Une éventration est le passage de péritoine et d'organes abdominaux à travers un orifice acquis, artificiel, comme une cicatrice chirurgicale par exemple.

Symptômes de ces hernies

Une hernie se traduit par la présence d'une saillie ou d'une tuméfaction perceptible au niveau de l'aine ou le long du cordon spermatique et dans une bourse. Elle peut être minime, ne contenant que du péritoine, ou plus volumineuse quand elle contient une anse intestinale, et disparaître plusieurs semaines avant de ressortir.

La hernie est accentuée par la toux et l'effort de poussée abdominale. Elle n'est pas douloureuse.

On dit que la hernie est réductible tant que l'on peut faire rentrer l'intestin dans l'abdomen avec une pression douce des doigts. Elle est irréductible quand cette manœuvre échoue.

Évolution de la hernie

Une hernie ne se corrige pas spontanément avec le temps, même chez le jeune enfant. Elle ne peut que devenir permanente et s'accentuer au fil des années.

La principale complication est l'étranglement, qui menace la survie de l'anse intestinale bloquée dans le sac herniaire. Les signes d'étranglement sont la douleur locale et le durcissement du sac herniaire, puis une occlusion intestinale apparaît avec douleurs diffuses, météorisme, vomissements, arrêt des matières et des gaz.

Le taux de récidive après chirurgie est inférieur à 1 %.

Traitement de la hernie

Qu'elle soit inguinale ou crurale, le traitement de la hernie est chirurgical. L'opération peut être réalisée selon la technique classique avec incision de la peau ou par coelioscopie. Le chirurgien peut ou non interposer une prothèse sous forme de plaque ou de grille pour ne pas trop étirer les muscles abdominaux.

Les cas les plus simples sont parfois opérés sous anesthésie locale ou péridurale.

La hernie étranglée doit être opérée en urgence, ce qui n'est pas le cas d'une hernie réductible et indolore.

Bon à savoir : les bandages herniaires, qui compriment l'orifice inguinal ou crural pour limiter le volume du sac herniaire, ne sont utiles que sur de grosses hernies en attente de l'intervention qui reste indispensable.


Pour aller plus loin

Calcul biliaire traitement naturel

Si la plupart des calculs biliaires, petites concrétions fabriquées par notre organisme, s'évacuent naturellement en toute discrétion, d'autres se manifestent douloureusement ! Il est possible, en adoptant des méthodes naturelles, de prévenir leur apparit [...]

Mal de ventre : un des symptômes du stress

Avant de passer un examen, de parler en public, lors d’un changement brutal ou d’un conflit personnel, on a tous déjà ressenti cette désagréable sensation de boule dans le ventre… Quand le stress se ressent, qu’il soit d’origine physique ou psychologique [...]

Colon irritable homéopathie

Souffrir du syndrome du côlon irritable est loin d’être agréable : constipation ou diarrhée, douleurs abdominales… Une seule envie : s’en débarrasser. Heureusement, il existe de nombreux moyens pour atténuer ces symptômes et en venir à bout. L’homéopathie [...]


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).
Ces médicaments sont des exemples du dictionnaire, sans rapport avec l'objet de cette page. Avant toute médication, consultez impérativement votre médecin ou votre pharmacien. Tous les médicaments

Newsletter

Chaque semaine des astuces et des actus dans votre boîte aux lettres !
Inscrivez-vous maintenant :

Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.

Liens rapides

Tout le guide pratique digestion

Tout le guide pratique

Maladies du pancréas