Vos questions sont entre de bonnes mains

Cirrhose du foie

Partager
Envoyer par email

La cirrhose du foie résulte de la destruction progressive, massive et irréversible des cellules hépatiques, remplacées par des tissus graisseux et fibreux disposés en nodules.

  • À ce stade, le foie ne remplit plus les innombrables fonctions digestives et métaboliques dont il est le siège.
  • Le foie cirrhotique est plus petit, plus dur et moins régulier qu'un foie normal.
  • La stéatose ou dépôt de graisses dans le foie donne un gros foie lisse (comme un foie gras animal), mais qui fonctionne encore presque normalement.

Causes de la cirrhose du foie

Les causes de la cirrhose du foie sont :

  • l'alcoolisme chronique, dans 75 % des cas dont 10 % en association avec le virus de l'hépatite C ;
  • l'hépatite chronique à virus C seul dans 15 % des cas ;
  • l'hépatite chronique à virus B dans 5 % des cas ;
  • les autres causes représentent ensemble 5 % des cas : hépatite toxique (médicaments, champignons, produits industriels), hémochromatose (surcharge en fer), maladie de Wilson (surcharge en cuivre), obstruction prolongée des voies biliaires, hépatites auto-immunes.

Symptômes de cette cirrhose

La cirrhose reste longtemps silencieuse, sans se manifester : c'est la cirrhose compensée. Le foie est un peu gros, dur, indolore. De petits angiomes stellaires (taches rouges en étoile sur la peau) apparaissent sur le thorax.

Peu à peu se développent une fatigue, des nausées, une perte d'appétit.

Les signes les plus typiques apparaissent quand le foie n'assure plus assez ses fonctions

  • une jaunisse,
  • une ascite (épanchement de liquide dans la cavité abdominale),
  • des oedèmes des membres inférieurs,
  • des saignements prolongés en cas de blessures,
  • des troubles du caractère, de la personnalité, de la mémoire, de la parole.

La complication majeure est la rupture de varices oesophagiennes qui se sont développées avec l'hypertension portale, excès de pression dans les veines portes qui vont du tube digestif au foie. Cette rupture se traduit par un malaise intense, une pâleur extrême et des vomissements de sang très abondants.

Évolution et examens de la cirrhose du foie

Évolution

Une fois la cirrhose décompensée, les complications se multiplient :

  • saignements prolongés,
  • hémorragies digestives,
  • ascite abondante, parfois surinfectée,
  • troubles neurologiques et psychiatriques.

Examens

Le bilan médical d'une cirrhose comprend :

  • des prises de sang pour mesurer les enzymes du foie (gamma-GT, transminases ASAT et ALAT, phosphatases alcalines), les facteurs de coagulation (prothrombine), les différentes protéines sanguines, la présence de virus d'hépatite ;
  • une échographie ou un scanner abdominal ;
  • une fibroscopie gastrique à la recherche de varices oesophagiennes ;
  • une biopsie (prélèvement de cellules) pratiquée à travers la peau.

Traitement de la cirrhose du foie

Pour freiner l'évolution, il faut faire cesser une cause encore active :

  • arrêt absolu et définitif de l'alcool,
  • traitement antiviral contre l'hépatite chronique B ou C,
  • arrêt des médicaments toxiques,
  • saignées en cas d'hémochromatose.

Dans les cas les plus avancés et si aucune cause ne persiste, le dernier espoir est la greffe de foie.

Le régime alimentaire doit être équilibré, avec une ration normale en sel (5 à 6 g par jour) même en cas d'ascite ou d'œdèmes.

Prévention de la cirrhose du foie

La prévention de la cirrhose du foie repose sur

  • la lutte contre l'alcoolisme chronique, un problème qui peut commencer à tout âge,
  • la vaccination contre l'hépatite B,
  • le dépistage et le traitement précoce des hépatites C.

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question

Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).
Ces médicaments sont des exemples du dictionnaire, sans rapport avec l'objet de cette page. Avant toute médication, consultez impérativement votre médecin ou votre pharmacien. Tous les médicaments

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.

Liens rapides

Tout le guide pratique digestion

Tout le guide pratique

Maladies du pancréas