Vos questions sont entre de bonnes mains

/

Digestion

/

Accueil

Digestion, le guide pratique

Digestion, le guide pratique

La digestion procure au corps l'énergie et la matière dont il a besoin tout au long de la vie. Tout le monde souffre un jour ou l'autre d'un trouble digestif : comment l'identifier et en évaluer l'urgence ou la gravité. Quand consulter ?

Ce site va vous aider, en toute indépendance et avec des mots simples, à mieux comprendre pour bien choisir...

Troubles digestifs

Comprendre les causes et symptômes des troubles digestifs

Voir les articles
Traiter et soigner

Traiter et soigner les troubles digestifs

Voir les articles

Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
jean-marie boulenouar

infirmier - anesthésiste (32 ans) | retraité de la santé.

Expert

marianne durieux

hypnose holistique et humaniste | www.elan-sante.fr

Expert

elodie borrel

cabinet dietetique & nutrition

Nouvel expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Produits


Maux de ventre, l’essentiel en une page

Partager
Envoyer par email

La page ci-dessous vous donne un aperçu des chapitres et messages principaux abordés dans notre guide, pour en savoir plus cliquez sur les liens de votre choix.

Les maux de ventre renvoient aux troubles de l'appareil digestif.

Tout sur l'appareil digestif

L'appareil digestif est l'ensemble des organes qui assurent la transformation des aliments et l'assimilation de leurs éléments nutritifs. Il comprend le tube digestif et les glandes annexes.

Le tube digestif

Comment avoir une bonne digestion ? Qui consulter ?

Le tube digestif comporte la bouche, l'œsophage, l'estomac, l'intestin grêle divisé en duodénum, jéjunum et iléon, le côlon qui commence par le cæcum et son appendice vermiforme, traverse tout le cadre de l'abdomen et qui se termine par le sigmoïde, le rectum et l'anus. La paroi du tube digestif est globalement formée d'une muqueuse superficielle en contact avec les aliments, d'une couche musculaire et d'une couche interne en contact avec les vaisseaux sanguins. La muqueuse exerce, de l'estomac au côlon, des fonctions sécrétoires propres (mucus, acide chlorhydrique, enzymes).

Les glandes annexes

Les glandes annexes déversent leurs sécrétions dans le tube digestif. Elles comprennent les glandes salivaires (parotides, sous-maxillaires, sublinguales), le foie et son réservoir de bile : la vésicule biliaire, le pancréas. Les sécrétions salivaires et pancréatiques sont riches en enzymes, la bile facilite la digestion des graisses en les dispersant dans l'intestin.

La digestion

La digestion transforme les aliments que nous ingérons en éléments de base, les nutriments, que notre intestin peut assimiler et que notre corps utilise pour construire sa propre matière ou produire l'énergie dont il a besoin.

La digestion associe :

  • des phénomènes mécaniques : broyage et malaxage des aliments, progression dans le grêle puis le côlon, élimination des déchets ;
  • des phénomènes chimiques grâce aux enzymes digestives : isolement des nutriments à partir des lipides, des protides ou des glucides, assimilation des nutriments, des vitamines et des sels minéraux.

Les troubles digestifs

Les nombreuses maladies digestives se traduisent toutes par des symptômes en nombre assez limité : douleur abdominale ou mal de ventre, la nausée et/ou les vomissements, la diarrhée, la constipation, le ballonnement ou météorisme, le saignement intestinal (par la bouche ou l'anus), la déglutition difficile.

On peut ajouter à ces symptômes la jaunisse ou ictère, signe cutané d'un désordre biliaire ou hépatique. Chaque organe digestif peut être atteint de troubles fonctionnels (fonctionnement anormal sans lésion de l'organe) ou de troubles organiques avec lésions anatomiques. L'exemple typique de trouble fonctionnel est la dyspepsie ou digestion difficile par accumulation d'erreurs diététiques (repas trop abondants, trop riches, trop alcoolisés) et d'erreurs de comportement (repas trop rapide, mastication insuffisante).

Examens digestifs

Les examens modernes ont largement remplacé, à moindre risque, les interventions chirurgicales exploratoires. Ils associent l'imagerie, l'endoscopie et les analyses de laboratoire.

L'imagerie

L'imagerie médicale de l'abdomen repose sur la radiographie d'abdomen sans préparation (ASP) (de faible intérêt hors situation d'urgence), l'échographie abdominale (sans risque et facile à reproduire), le scanner abdominal (très utile pour explorer les organes pleins et la paroi de l'abdomen).

L'endoscopie

Une forme de scanner 3D encore peu répandue permet de réaliser une endoscopie virtuelle, parcourant sur écran les organes creux du tube digestif. La qualité des résultats de cette technique mérite une évaluation à long terme.

L'exploration des organes creux repose sur la fibroscopie de l'œsophage et de l'estomac pour la partie haute du tube digestif, la coloscopie pour la partie basse.

Au laboratoire

Examen en laboratoire : les examens de selles analysent le résultat de la digestion. Les analyses de sang peuvent montrer un mauvais fonctionnement du foie ou du pancréas.

Maladie de l'oesophage et de l'estomac

Elles attirent le plus souvent l'attention sur :

Maladies de l'intestin grêle

Ulcère duodénal

L'ulcère duodénal est presque toujours lié à la présence dans la muqueuse de la bactérie helicobacter pylori.

Gastroentérite

La gastroentérite est l'infection du tube digestif, très fréquente et qui survient souvent par épidémies. On estime par exemple que chaque enfant présente au moins une gastro-entérite chaque année.

Maladie de Crohn

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire rare qui peut toucher tous les organes digestifs de la bouche à l'anus, mais souvent localisée à l'iléon terminal et au côlon.

Parasitoses digestives

Les parasitoses digestives, vers intestinaux ou helminthes, sont assez fréquentes, mais rarement dangereuses.

Occlusion intestinale

L'occlusion intestinale est un arrêt total de la progression des matières et des gaz dans l'intestin grêle ou le côlon, dû à un blocage mécanique ou fonctionnel de l'intestin et dont le traitement urgent est très souvent chirurgical.

Péritonite

La péritonite résulte de l'infection du péritoine, la fine membrane qui entoure tout le tube digestif. C'est une affection grave dont le traitement lourd nécessite de déterminer la cause.

Hernie inguinale et crurale

La hernie inguinale et crurale est le passage d'organes abdominaux à travers un orifice naturel situé au niveau du pli de l'aine.

Maladie du colon et rectum

Appendicite aiguë

L'appendicite est une inflammation de l'appendice situé à l'extrémité du caecum. C'est le motif le plus fréquent d'intervention chirurgicale sur l'abdomen.

Colon irritable (colopathie fonctionnelle)

Le syndrome du côlon irritable, également appelé colopathie fonctionnelle, appartient au groupe des troubles fonctionnels intestinaux dans lesquels aucune anomalie organique n'explique les symptômes provoqués par la maladie.

Colite

On appelle colite tous les états d'irritation qui affectent le côlon dans son ensemble ou sur un large segment.

Diverticulose

Un diverticule est une petite poche, une hernie développée à partir de la paroi du côlon. Le sommet de ce diverticule s'ouvre dans la lumière intestinale alors que la poche fait saillie à la surface externe du côlon.

Polypes intestinaux

Les polypes intestinaux sont des tumeurs bénignes qui siègent sur la muqueuse du côlon. Le polype est unique dans la majorité des cas, mais leur nombre peut dépasser la centaine chez certains sujets : on parle alors de polypose colique.

Cancer du côlon et du rectum

Dans 75 % des cas, le cancer du côlon est clairement dû à la dégénérescence d'une tumeur longtemps bénigne, le polype du côlon ou du rectum.

Rectocolite hémorragique

La rectocolite hémorragique est une maladie inflammatoire chronique de l'intestin, probablement d'origine auto-immune (le corps s'attaque lui-même), mais dont le facteur déclenchant reste inconnu.

Maladie hémorroïdaire

La maladie hémorroïdaire se manifeste par une dilatation des veines de la région anale qui comprend deux réseaux où se mélangent le sang artériel et le sang veineux : le réseau externe situé à l'extérieur du canal anal et le réseau interne situé autour du rectum et du canal anal.

Fissure anale

La fissure anale est une érosion, une petite crevasse située au bord de l'anus, souvent le long d'un pli.

Colique du nourrisson

La colique du nourrisson est une douleur abdominale récurrente qui touche jusqu'à 20 % des nourrissons. Elle apparaît habituellement entre la 2e et la 3e semaine de vie et peut durer jusqu'à l'âge de 6 mois, période où elle disparaît systématiquement.

Maladie du foie et voies biliaires

Hépatite virale

L'hépatite virale est l'inflammation du foie infecté par un virus. Elle commence toujours par une phase aiguë, puis elle guérit ou évolue vers une forme chronique qui menace gravement le foie.

Hépatite toxique

Lorsque la quantité ou la puissance du toxique dépasse les capacités métaboliques du foie, il attaque et détruit les cellules hépatiques : c'est l'hépatite toxique.

Cirrhose

La cirrhose du foie résulte de la destruction progressive, massive et irréversible des cellules hépatiques, remplacées par des tissus graisseux et fibreux disposés en nodules.

Cancer du foie

Le cancer primitif du foie est une tumeur maligne qui s'est formée à partir des cellules hépatiques (hépatocarcinome), des cellules des canalicules biliaires (cholangiocarcinome) ou des vaisseaux sanguins (angiocarcinome).

Calcul biliaire

Les calculs biliaires sont constitués de cholestérol pur (80 % des cas) ou d'un mélange cholestérol/calcium/sels biliaires. Près de 15 % des adultes sont porteurs de calculs biliaires qui resteront silencieux toute la vie plus de huit fois sur dix.

Cholécystite

La cholécystite aiguë est l'infection ou l'inflammation de la vésicule biliaire et surtout de son contenu. Elle touche surtout les femmes à partir de 40 ans.

Cancer des voies biliaires

Le cancer des voies biliaires touche la vésicule, le canal cystique vers le hile du foie ou le canal cholédoque jusqu'à l'ampoule de Vater vers le duodénum.

Maladie du pancréas

Pancréatite

Le pancréas sécrète diverses enzymes qui permettent la digestion des aliments. Il est normalement protégé contre ses propres sécrétions, mais il arrive que ces défenses soient débordées et que la glande s'autodigère : c'est la pancréatite aiguë.

Cancer du pancréas

Le cancer du pancréas représente environ 2 % de l'ensemble des cancers. Plus fréquent à partir de 60 ans, il touche presque toujours la partie du pancréas qui assure les sécrétions digestives et très rarement les îlots qui sécrètent l'insuline.

Maladies diffuses de la digestion

Allergie alimentaire

L'allergie alimentaire touche aujourd'hui 4 % des adultes et 8 % des enfants, soit cinq fois plus de personnes qu'il y a trente ans.

Intolérances alimentaires

L'intolérance au gluten, ou maladie coeliaque, traduit l'impossibilité à digérer le gluten, une protéine présente dans l'enveloppe des céréales. La cause de l'intolérance au lactose est un déficit en lactase, l'enzyme digestive qui permet de transformer le lactose en galactose et en glucose. L'intolérance au lactose n'est pas une allergie aux protéines du lait.

Intoxication alimentaire

Une intoxication alimentaire ou toxi-infection est l'ensemble des troubles provoqués par l'absorption d'aliments souillés par un germe agressif pour l'homme ou par ses toxines.

Indigestion

L'indigestion, ou plus exactement la maldigestion, traduit la difficulté de l'estomac à évacuer un excès d'aliments.

Maladie métabolique génétique

La caractéristique commune des maladies métaboliques génétiques est la déficience d'une enzyme qui intervient dans la digestion des aliments ou dans l'utilisation des nutriments pour la synthèse des substances corporelles.

Qui consulter : le gastroentérologue

Le gastroentérologue est le spécialiste des maladies de l'appareil digestif. Le gastro-entérologue pratique des consultations et réalise des actes techniques comme les endoscopies de l'œsophage et de l'estomac, du rectum et du côlon. Des examens de laboratoire, l'imagerie médicale (échographie abdominale, radiographie de l'abdomen, scanner, IRM) et les endoscopies (fibroscopie gastrique, coloscopie, rectoscopie) sont parfois nécessaires pour établir un diagnostic certain.


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.

Liens rapides

Tout le guide pratique digestion

Tout le guide pratique

Maladies du pancréas